La prise en charge en kiné d’un enfant de 0 à 2 ans et demi est une urgence [voir aussi : trouver un kiné de garde]. Les séances de kiné respiratoire, appelées aussi par le médecin drainage bronchique ou anciennement clapping*, se déroulent la plupart du temps en hiver et au printemps. Votre médecin vous prescrit des séances et vous oriente vers un thérapeute. Il n’y a aucun risque pour votre bébé, quelque soit son âge et ces antécédents pour faire des séances de kiné respiratoire. Le travail de désencombrement sur l’enfant est court (de 5 à 15 minutes maximum par séance) pour ne pas le fatiguer.  Dans certains cas, il faut voir 2 fois par jour les nourrissons. Même si le médecin en a prescrit un plus grand nombre, c’est le kiné qui est garant du fond, de la forme et du nombre de séances. Elles ont plusieurs objectifs : dès la première séance l’enfant est déjà libéré et respire mieux. Comme cela est fatigant pour l’enfant et que souvent il n’a pas bien dormi la nuit précédente à cause de son nez bouché et/ou de sa fièvre, le bébé aura tendance à vouloir se reposer juste après la séance. Si c’est le cas, laissez-le dormir même s’il n’a pas beaucoup mangé. Il s’alimentera d’autant mieux après. A moyen terme, les séances permettent de diminuer le temps de la maladie (au lieu d’être malade 10 jours, il ira mieux après 5 jours par exemple) et d’éviter les surinfections. A long terme, on peut penser que les enfants ont moins de chance d’être asthmatique en vieillissant.

Les séances de kiné respiratoire pour votre enfant peuvent être prescrites dans différent cas : la plus connue est la bronchiolite, mais c’est aussi en cas de bronchites, de pneumopathies, d’encombrements ORL, des rhumes, des bronchites asthmatiformes, des bronchites dentaires, d’affections virales ou bactériennes, ou bien pour les bébés ayant des antécédents.

C’est avec beaucoup de plaisir, de cocooning et de satisfaction que je m’occupe des bébés et de leur famille car les résultats pour cette rééducation sont rapides (voire instantanées) et c’est, il est vrai, très gratifiant.

 Clapping* est passé comme un terme générique pour désigner une séance de drainage bronchique car la technique de clapping en tant que tel est interdite depuis plus de 15 ans chez les nourrissons. Elle a été remplacé par de l’augmentation de flux expiratoire principalement, très technique et beaucoup moins impressionnante.

Informations

Vous trouverez ici de nombreuses références et sources d’information.

Les copies sont interdites ou doivent faire l’objet d’une demande et d’une autorisation écrites à l’adresse ci-dessus.

Ce site est la propriété intellectuelle de son propriétaire.