La journée va commencer et des douleurs lombaires et dorsales vous réveillent. Une fois sorti du lit les douleurs s’estompent un peu, beaucoup ou disparaissent. Une consultation est indispensable si ces douleurs vous incommodent. Pourtant, des gestes peuvent les diminuer et faciliter le démarrage de la journée. Il ne faut pas généraliser ces conseils d’hygiène de vie à toutes les personnes, il est parfois nécessaire de se faire accompagner par un thérapeute. Des solutions simples peuvent vous aider. Tout d’abord, la durée et la position du sommeil a une influence sur la partie la plus fragile de notre colonne vertébrale : le disque intervertébral, élément très souple est constitué à 90% d’eau. Le disque est pris en sandwich entre 2 vertèbres très dures. Tout au long de la journée, le disque subit des pressions faibles ou intenses qui déshydratent le disque. (à noter que les pressions en position assise sont plus importantes qu’en position debout: je retiens que la position assise est toxique pour mon dos [voir la bonne position assise]. Ces pressions que subissent nos disques tout au long de la journée font que le soir la taille d’une personne debout diminue de 2 cm. Il faut donc bien s’hydrater la journée, pour « repulper » le disque de son eau pendant la nuit. La meilleure position pour que le disque se réhydrate est la position « allongé sur le dos ». Cette position est encore plus réparatrice avec un coussin sous les genoux et une bascule du bassin. Le lit ne doit pas être ni trop dur ni trop mou, mais il doit être ferme. La literie doit épouser la forme du dos. Selon les morphologies (personne raide ou à forte corpulence), on peut rajouter un sur-matelas.

Informations

Vous trouverez ici de nombreuses références et sources d’information.

Les copies sont interdites ou doivent faire l’objet d’une demande et d’une autorisation écrites à l’adresse ci-dessus.

Ce site est la propriété intellectuelle de son propriétaire.