Les chutes de la personne âgée représentent 10000 décès par ans en France, c’est-à-dire 3 fois le nombre de tués sur la route ! Il est particulièrement difficile de toucher à la maison d’une personne âgée, un lieu intime et très personnel. Pour maintenir la personne chez elle dans un confort optimal le plus longtemps possible, il devient indispensable de faire évoluer l’ergonomie de son lieu de vie. Voici quelques astuces !

Dans un premier temps,  il est important que la luminosité soit correcte dans les différentes pièces. Une personne âgée a tendance à laisser les volets clos dans la journée. Donc, proposer un système plus facile pour leur ouverture. Dans le meilleur des cas, c’est un système de fermeture automatique qui sera le plus pratique. (Bien que j’en convienne, ce système est très coûteux). Il faut vérifier en hiver comme durant la nuit, que les éclairages soient au maximum pour une meilleur visibilité (ou plus nombreux et en état de marche). Les ambiances tamisées présentent un risque pour les personnes âgées.

Idée : Dans l’espace nuit, pourquoi ne pas créer un chemin lumineux pour faciliter les réveils nocturnes ? Il existe des ampoules de type Led avec détecteur de présence lesquelles aide à trouver et à mieux appréhender son chemin. (2 détecteurs 6 euros chez IKEA) Les interrupteurs dans la nuit sont souvent sources de maladresse. Toutefois, chez la marque LG (Legrand), les interrupteurs phosphorescents sont à 60 euros environ.

D’autre part, le fauteuil peut-être à risque : coussins empilés qui glissent au fond de l’assise trop basse, difficulté de se lever à cause des douleurs de genou, une chaise en guise de repose pied au milieu de la pièce peut faire obstacle. Un fauteuil automatique sera plus pratique. (Prescrit par le généraliste, il peut être complètement pris en charge et livré). Une tablette à côté ce fauteuil peut s’avérer très utile, pour y mettre un téléphone sans fil. (Celle-ci peut être également prise en charge à 100%).

Un point très important, le passage des portes doit être dégagé de tout objet entravant. Les poignées des portes doivent être bien visibles et facilement préhensibles. Il est simple de changer une poignée ou de la peindre avec une peinture fluorescente pour la nuit.

Les moquettes, les paillassons et les tapis sont dangereux car ceux-ci peuvent onduler avec l’usure et être un obstacle à la marche. Des coursives (arrondies sur les extrémités) peuvent être mises en place dans les couloirs et dans les escaliers à l’intérieur comme à l’extérieur pour faciliter les déplacements. Au bout de chaque marches d’escaliers, ils est possible de mettre  un antidérapant de couleur. Ces derniers peuvent être mis en bas des escaliers et ou sur les endroit glissant comme le carrelage.

Enfin, les toilettes, la salle de bain et les douches demandent une attention particulière. Enjamber une baignoire, glisser dans une douche ou s’asseoir trop bas sur les toilettes, c’est autant de risques qu’il faut éviter de prendre. Il est donc conseiller d’investir dans une chaise adaptée à la baignoire ou à la douche et de mettre un rehausseur sur les toilettes. Ces remarques ne sont que des suggestions, mais additionnées, elles permettent une bonne amélioration du cadre de vie.

Informations

Vous trouverez ici de nombreuses références et sources d’information.

Les copies sont interdites ou doivent faire l’objet d’une demande et d’une autorisation écrites à l’adresse ci-dessus.

Ce site est la propriété intellectuelle de son propriétaire.