S’adressant à toutes les catégories de patients, les « serious game » en kinésithérapie sont essentiellement développés autour des exercices d’équilibre, de renforcement, de coordination ou de simulation et d’entrainement des gestes de la vie quotidienne. Utilisés en complément des thérapies courantes, ils permettent aussi de ne pas s’ennuyer pour le patient qui vient depuis longtemps en cabinet. Ils peuvent être utilisés de manière ponctuelle pour mettre en lumière certaines dysfonctions ou tester le patient à des moments différents de la rééducation afin de montrer les progrès effectués. Imaginatif, avec ou sans matériel, d’utilité journalière ou tiré par les cheveux, un « serious game » attire l’attention du patient et laisse les protocoles et l’austérité de coté. Suite à un traumatisme (entorse, fracture), des labyrinthes avec une bille (très compliqués comme ceux 3 dimensions en forme de ballon que l’on trouve dans les magasins de jeu) peuvent accompagner le patient de tout âge à retrouver des réactions d’équilibre et musculaires de qualité. Pour les patients avec des troubles moteurs neurologiques et sensitifs, l’utilisation de geste ludique et concret est souvent apprécié (la danse, les jeux de rôle comme « coiffeur-client qui veut une coiffure », « le malade-le sauveteur », « le cuisinier-le serveur »). D’autres sont très étudiés et font l’objet d’innovations comme des jeux sur logiciel en biofeedback pour la rééducation urogénicologique ou la rééducation d’équilibre visible. Sur l’écran en face de vous, comme pour un jeu vidéo, c’est votre corps qui va interagir pour valider un circuit ou une cible.

Informations

Vous trouverez ici de nombreuses références et sources d’information.

Les copies sont interdites ou doivent faire l’objet d’une demande et d’une autorisation écrites à l’adresse ci-dessus.

Ce site est la propriété intellectuelle de son propriétaire.